Big Balade


Ottawa, Ont.

En 2014, le groupe a fait un pas de géant dans l’industrie musicale canadienne, en raflant plusieurs récompenses lors du concours Rond Point (anciennement Ontario Pop) de l’Association des professionnels de la chanson et de la musique (APCM). Il a remporté les prix Festival franco-ontarien, Francofête de Toronto et SOCAN, en plus de recevoir celui du Réseau National des Galas, qui s’est traduit par une invitation au Festival international de la chanson de Granby à l’été 2015.

Le groupe a aussi eu le privilège de composer et d’interpréter « Levons nos voix », chanson thème du 400e anniversaire de la présence francophone en Ontario, en 2015.

La troupe, qui a jusqu’ici surtout misé sur les spectacles et la tournée plutôt que sur la production d’album, travaille présentement sur un prochain mini-album (EP) qui devrait sortir d’ici le début de 2016. 

Ottawa Toronto 449 km km 1,535 Moncton 450 km 2,262 km St-Claude km 2,079 Winnipeg 1,614 km Meteghan 3,476 km Edmonton

Big Balade à Ottawa

Ménage à six


Les membres de Big Balade nous emmènent dans leur coin de pays, au Château Cyr de Vanier, à Ottawa, une vieille maison de fermier qui leur sert à la fois d’espace de création, de local de pratique et de scène locale. Rares sont les fois où le groupe y fait la fête sans que celle-ci se poursuive jusque tard dans la nuit.

Le vent dans les voiles

Émilie Côté

Du groove rap-pop, des chœurs dansants, des touches funk, le tout servi par des textes au positivisme engagé. La fraîcheur et l’énergie du groupe Big Balade sont contagieuses. 

Un groupe métissé auquel l’apport de chaque membre est unique.

Donald Charette a longtemps dansé la claquette avant de devenir batteur. « C’est là que j’ai appris ma rythmique », souligne-t-il.

Il a rencontré le guitariste Mathieu Gauthier dans un party. « On a fait un jam et c’était vraiment magique », raconte-t-il.

Les deux gars ont fait un démo. Ils ont invité des amies d’enfance de Mathieu, Gabrielle Dubois et Sarah-Anne LaCombe, pour avoir des harmonies vocales. « C’était juste pour mettre de la couleur, mais finalement, c’était clair que les filles devaient faire partie du groupe », raconte Donald.

Jean-Emil Ventrillon, qui a étudié le jazz dans des écoles de musique, s’est ajouté à la basse, tout comme Julie Séguin au clavier.

Les filles aimaient Lauren Hill et la soul. Les gars, eux, ont carburé autant au jazz, au rock canadien et au funk qu’à l’afro-beat. Varié, quoi!

« Dans nos chansons, il y a une dose de critique sociale allégée par notre message positif. Nous sommes un groupe, des amis, une famille. Nous voulons faire des chansons qui reflètent nos valeurs et du bien-être », indique Donald.

La création est démocratique au sein du groupe. « Tout le monde est invité à apporter des maquettes à la table, et puis on peaufine ensemble », explique Mathieu.

Lors de notre entretien téléphonique avec Donald, ce dernier flottait encore sur un nuage malgré des nuits d’insomnie causées par l’exaltation des derniers jours. Son groupe et lui revenaient de trois jours de studio avec Jean-Christophe Boies, anciennement de Projet Orange. « Je dirais presque que c’est un génie. Il a vraiment transformé nos chansons. Un nouveau feu vient de s’allumer! Nous sommes tous excités. Je suis dans un high. »

Big Balade est en pleine préproduction. Cette étape, chère aux membres du groupe, lui permettra de peaufiner trois chansons en vue de la demi-finale du Festival international de la chanson de Granby et en vue d’un EP qui verra le jour sous peu.

Le chemin des concours

Depuis ses débuts, Big Balade s’est illustré dans plusieurs concours. « Sans Rond Point, nous ne serions pas ici », lance Donald en référence au concours de l’Association des professionnels de la chanson et de la musique (APCM), qui a remplacé Ontario Pop. « Nous avons eu beaucoup de bourses et d’appui. »

En cet été 2015, Big Balade surfe pleinement sur sa chanson « Levons nos voix », issue d’un concours qu’il a remporté et écrite pour le 400e anniversaire de la présence francophone en Ontario. « Il y a un élan et un momentum évidents à cause de cette chanson thème. Il y a plein d’opportunités de festivals pour nous. Nous sommes chanceux. »

Le sextet tourne beaucoup cet été. Il prend part au Festival L’Outaouais en fête, au Festival Franco-Fête et au ArtFest. « De gros stages pour un groupe émergent. »

Prochaine date importante : le 21 août 2015, alors que Big Balade participera aux demi-finales du Festival international de la chanson de Granby.

« Pour moi, un bon spectacle est un bon groupe », dit Donald. Et nous misons beaucoup sur la préproduction. Quand on va se lancer en studio, on va être prêt. Vraiment prêt. »

« Nous avons une douzaine de chansons qui s’en viennent. On fait un spectacle d’une heure maintenant, avec quelques reprises. »

Patience, donc, avant un premier EP officiel de Big Balade. Une patience qui devrait être récompensée par des chansons abouties.

Émilie Côté

Journaliste tous azimuts à La Presse avec un lourd penchant pour la couverture musicale.

Suivez L'artiste


Revoyez en photos les moments forts du passage du groupe ottavien Big Balade à Toronto.

Musique

Découvrez les autres artistes

Willows Saint-Claude, Man.
Joseph Edgar Moncton, N.-B.
Yao Ottawa, Ont.
marijosée Aubigny, Man.
Shawn Jobin Régina, Sask.
Arthur Comeau Meteghan, N.-É.
Rayannah Winnipeg, Man.
Raphaël Freynet Edmonton, Alb.
Mastik Ottawa, Ont.